24 décembre 2017

Avent dans la Ville (site Dominicain) / 24/12/2017

L’éléphant et l’astre d’en haut

Et toi, petit enfant, tu seras prophète du Très-Haut.

Évangile selon saint Luc, chapitre 1, verset 76

Vous souvenez-vous de l’histoire de Babar, le roi des éléphants ? À Sao Paulo, lorsque j’étais enfant, je la connaissais presque par cœur. C’est l’un des héros français les plus connus en Amérique du Sud ; ses premiers jours à la forêt n’ont pas été faciles. Il a perdu sa maman. Il a trouvé refuge dans un monde étonnant : la ville des hommes. Sans ami, Babar éprouve la solitude et passe devant une vitrine.
Il regarde son reflet et se dit : « Oh, je suis très différent des hommes. Personne ici ne voudra être mon ami. » Après avoir mangé des pommes sans payer (il ne connaissait point les règles des hommes !), le petit éléphant est traîné devant le juge. Il va aller en prison s’il ne paye pas une amende. 
Il peut demander ce service à un ami, mais il pense ne pas en avoir dans cette grande ville. Il se croit seul. Survient alors la vieille dame qui l’avait croisé dans la rue et avait deviné son désarroi. La vieille dame n’a pas seulement payé l’amende.

Bien mieux : elle a offert son amitié au jeune Babar. À son école, il a appris beaucoup de bonnes choses. Toutes ses leçons, sa douce humanité, ont été plus tard utiles pour gouverner le peuple des éléphants. Une amitié, pleine de tendresse, a formé un roi sage et bon. La vieille dame a été la lueur toute simple qui a brillé dans la solitude de la grande ville. L’« astre d’en haut » vient cette nuit nous visiter. Il nous offre son amitié, qui transforme notre cœur solitaire. 
Il nous invite à accueillir tous les hommes, surtout les plus seuls, les plus faibles. On ne peut pas rendre à sa mesure l’amour que Dieu a pour nous, écrit Catherine de Sienne. C’est pourquoi il nous donne la joie de l’aimer dans notre prochain. À notre tour, comme l’enfant de la crèche dans la nuit de Bethléem, nous pouvons être la lumière dans la nuit des solitudes. Le Seigneur veut être notre ami. Ce soir, soyons des relais de cette amitié.

Frère André Tavares

Le frère André Tavares est dominicain, prêtre depuis 2010 pour la Province du Brésil. Il a été maître des frères étudiants et professeur de théologie à São Paulo. Il poursuit à Paris des études de théologie.

photo_home_lrsquoeacuteleacutephant-et-lrsquoastre-drsquoen-haut

Posté par cndv27 à - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Avent dans la Ville (site Dominicain) / 24/12/2017

Nouveau commentaire